electricité générale Tag

L'eau des pâtes frémit, le poulet dore dans le four, le lave-linge ronronne quand tout à coup... les plombs sautent. Plus d'électricité. Si votre installation électrique est protégée par des fusibles, ceux-ci viennent certainement de jouer leur rôle. Comment fonctionnent-ils et peut-on les changer soi-même ? Explications.
A quoi servent les fusibles de votre tableau électrique ?

Bon à savoir : toutes les installations électriques domestiques ne sont pas protégées par des fusibles : les coupe-circuits à fusibles sont des dispositifs de sécurité propres aux installations électriques « anciennes ». Depuis 2015, ils ne sont plus autorisés dans les constructions neuves ni les rénovations électriques importantes. Les installations récentes sont protégées par des disjoncteurs.

Si votre installation électrique est protégée par des fusibles, ces derniers se font discrets dans leur tableau électrique, lorsque l’installation fonctionne correctement. Mais en cas de surintensité ou court-circuit, ils « grillent » et l’électricité est coupée sur la partie de votre installation qui peut vous mettre en danger ou subir des dégâts.

Dans quels cas un fusible électrique grille-t-il ?

Deux cas sont fréquents :

– Vous avez trop d’équipements qui fonctionnent en même temps sur la même alimentation électrique : cette partie de votre installation est en surcharge

– Un équipement défaillant (branchement défectueux, mauvaise isolation des fils…) a entrainé un court-circuit

Conséquences : si c’est le fusible électrique protégeant le circuit d’alimentation d’un appareil électroménager – par exemple la machine à laver – qui a grillé, l’appareil ne donne plus aucun signe de vie, même pas le voyant de marche.

Si c’est un fusible éclairage qui a grillé, certaines pièces peuvent être dans le noir.

Bon à savoir :

Si vous avez plus d’appareils électriques qu’auparavant, vous avez peut-être besoin de changer la puissance que vous avez souscrite. Contactez votre fournisseur d’électricité pour le vérifier.

Peut-on changer soi-même un fusible dans un tableau électrique ?

Si les coupe-circuits à fusibles sont repérés sur le tableau électrique, autrement dit, si les circuits qu’ils protègent sont identifiés par des étiquettes, et si l’installation est munie de fusibles de type cartouche avec pastille témoin (une des extrémités est souvent rouge), il est envisageable de changer vous-même un fusible en prenant absolument soin, au préalable, de couper le courant : positionnez le disjoncteur général de votre installation électrique sur « OFF » ou sur « 0 » (zéro). Pour information, celui-ci n’est pas toujours situé sur le tableau électrique.

Si les circuits alimentant les équipements de votre logement ne sont pas repérés par des étiquettes ou si les fusibles ne comportent pas de pastille témoin, par mesure de sécurité mais aussi pour vous faciliter la tâche, nous vous recommandons de faire appel à un électricien qui identifiera l’origine de la panne de courant et procèdera aux réparations nécessaires sur votre installation électrique.

Installation électrique : comment assurer votre sécurité ?

L’installation électrique est un élément clé de votre sécurité ! Pour vous assurer qu’elle a bien été réalisée dans les règles de l’art et qu’elle répond aux normes en vigueur, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié pour faire réaliser un diagnostic sécurité électrique. Pensez également à sécuriser votre installation électrique extérieure.

Source: https://particulier.edf.fr/fr/accueil/guide-energie/electricite/diagnostic-electrique.html

Vous vous apprêtez à vendre ou à louer votre logement dont l’installation électrique a plus de 15 ans ? Dans ce cas, vous ne pourrez pas passer à côté de la case « diagnostic électrique ». Essentiel pour garantir la sécurité des personnes et des biens, le diagnostic électrique est obligatoire. Mais à quoi sert-il ? Comment se déroule-t-il ? Explications...
Diagnostic de l’installation électrique : la sécurité avant tout

Commençons par le commencement. En France, le diagnostic électrique d’un logement est obligatoire pour la vente d’un bien immobilier et pour la location, lorsque l’installation intérieure d’électricité a plus de 15 ans.

L’objectif de ce diagnostic ? Dresser l’état des lieux des risques pour la sécurité électrique et ainsi informer l’acheteur ou le locataire de l’état de l’installation électrique du logement.

Petit résumé des infos à connaître :

–    Diagnostic électrique dans le cadre de la vente d’une maison ou appartement : tous les types de logements de plus de 15 ans sont concernés. L’évaluation a une validité de 3 ans à compter de sa réalisation et est à la charge du vendeur.

–    Diagnostic électrique et location : là aussi, sont concernés toutes les nouvelles locations ou renouvellements pour les logements dont l’installation électrique a plus de 15 ans. Ce diagnostic électrique, dont la validité est de 6 ans, est à la charge du propriétaire.

 

Comment se déroule le diagnostic électrique ?

Le diagnostic porte sur l’ensemble de l’installation électrique située en aval du disjoncteur général du logement (et des éventuelles dépendances). Le diagnostic électrique concerne notamment le tableau électrique, les disjoncteurs, les prises et circuits électriques… Il ne s’applique pas aux équipements eux-mêmes (lave-linge, plaques de cuisson, etc.). Sachez également que cette évaluation ne repose que sur les parties visibles de l’installation… donc pas de meubles à déplacer !

Le saviez-vous ?

Si le diagnostic électrique révèle une non-conformité, le propriétaire reste seul décideur de lancer ou non des travaux de mise en sécurité de l’installation électrique. En revanche, il doit obligatoirement transmettre un « état de l’installation intérieure d’électricité » à l’acheteur ou au locataire avant la signature de la vente ou du bail, intégré au sein du Dossier de Diagnostic Technique (DDT).

Pour les logements ayant fait l’objet de travaux par un électricien, l’attestation visée par Consuel remise par le professionnel aura valeur d’« état de l’installation intérieure d’électricité », si l’attestation a moins de six ans.

Le diagnostic électrique doit-il être réalisé par un professionnel certifié ?

Attention à ne pas confier cette évaluation à n’importe qui. Le diagnostic électrique n’est recevable que s’il est effectué par un professionnel certifié ayant souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle. Le technicien a la charge de vérifier :

• La qualité de l’installation électrique,
• L’évaluation des risques pour les habitants,
• L’adéquation entre les matériels électriques (câble électrique, disjoncteur…) et les appareils électriques du logement (gros électroménager, chauffage, volets roulants…).

Quels sont les 6 points de sécurité électrique à vérifier ?

1.    La présence d’un disjoncteur général facilement accessible chez vous, pour couper l’intégralité de l’installation électrique en cas d’urgence
2.    La présence d’un dispositif de protection (disjoncteur, fusible) contre les surintensités adapté à chaque circuit d’alimentation, pour protéger les conducteurs des câbles électriques d’éventuels courts-circuits ou surcharges
3.    La présence d’au moins un disjoncteur différentiel ayant une sensibilité (seuil de coupure d’électricité) adaptée à l’intensité du circuit, pour détecter les fuites de courant vers la terre et ainsi couper automatiquement le courant
4.    La présence d’une installation électrique adaptée aux pièces d’eau comme la salle de bain, pour éviter les risques d’électrocution : en limitant les équipements électriques proches des points d’eau et en reliant entre elles et à la prise de terre les différents éléments métalliques transportant l’électricité (liaison équipotentielle)
5.    La présence de matériels électriques en bon état et adaptés, pour éviter les risques d’électrisation voire d’électrocution
6.    La présence de conducteurs électriques mis sous conduits, plinthes ou autres matières isolantes, pour augmenter la sécurité et éviter leur dégradation.

Voilà, vous savez tout maintenant sur le diagnostic électrique… Nous vous souhaitons une bonne vente ou une bonne location !

 

Source: https://particulier.edf.fr/fr/accueil/guide-energie/electricite/diagnostic-electrique.html